PHOTOVOLTAÏQUE - Devenir producteur d'électricité.

Installation photovoltaïque d'un particulier avec contrat de rachat de l'électricité par EDF. Conseils pratiques avant d'investir. Rentabilité financière et écologique.

ATTENTION : PUBLICITES NON VERIFIEES ! SOYEZ HYPER MEFIANTS ! Vous lisez le blog d'un particulier.
ACCUEIL CONSO_FA ARNAQUES AGRI RENTAB

lundi 9 juin 2008

Les kWh, kWc, j'y comprends rien...

Ce n'est pas compliqué. Je vais illustrer pour me faire comprendre.

  1. La puissance.
    Puissance d'un tigre, d'une voiture ; puissance musculaire, puissance d'un tyran...
    La puissance reste la même au repos, à l'arrêt ou pendant l'effort. Une voiture garée reste puissante, un tyran endormi reste puissant (sinon, il serait assassiné).
    Le moteur du robot de cuisine est plus puissant que celui du batteur à oeufs. En effet, il est capable de mélanger de la pâte à tarte, plutôt dure. Le batteur à oeufs peinerait, chaufferait, rendrait rapidement l'âme s'il devait mélanger la même pâte à tarte. Sa puissance est prévue pour battre les blancs d'oeufs en neige, pas plus.
    Sur l'étiquette du robot, on peut lire 400 W (prononcer watt !). C'est sa puissance électrique. L'étiquette du batteur indique 100 W. Il est moins puissant. Branchés ou non, en marche ou à l'arrêt, ces appareils gardent la même puissance.

    Tous les appareils électriques ont une puissance : les ampoules, les moteurs, les résistances (ce qui chauffe)... Souvent, on les choisit pour leur puissance, faible ou élevée, suivant l'usage qu'on veut en faire. Entre 2 ampoules à incandescence (les ampoules ordinaires), je choisis la plus puissante pour bien y voir. Mais entre une ampoule à incandescence  de 100 W et une ampoule basse consommation à 20 W, l'éclairement est le même, j'y vois aussi bien. La différence ? L'une d'elle consomme moins d'énergie que l'autre. 

  2. L'énergie.
    Si on la fait fonctionner pendant une heure, l'ampoule de 100 W va consommer 100 Wh (prononcer wattheure !) On multiplie des watts par des heures, et ça fait des wattheures, fastoche, pas de piège.
    L'énergie électrique se mesure donc en Wh ou en kWh.
    1 kWh = 1000 Wh.
    Les kWh correspondent à une consommation ou une production d'énergie : l'ampoule consomme de l'énergie, Edf produit de l'énergie, toujours exprimée en Wh, kWh, MWh, GWh...

    Il y a des appareils qui fonctionnent par intermittence, par exemple les frigos.
    Un frigo d'une puissance de 50 W qui fonctionne la moitié du temps, consomme donc en moyenne 25 Wh par heure ou encore 25 x 24 = 600 Wh par jour.

    Il y a des appareils munis d'un variateur de puissance : lampes, aspirateurs, perceuses...  Plus fort on tourne le bouton, plus ils sont puissants et plus ils consomment.

  3. La puissance-crête.
    Les panneaux solaires produisent de l'énergie, donc des Wh ou kWh. Mais ils produisent en fonction de l'ensoleillement : pas beaucoup les jours de pluie et rien du tout la nuit.
    Prenons un panneau d'un mètre carré, éclairons-le avec une puissance de 1000 W en plein dessus. Mesurons combien il produit d'électricité : on trouve 140 W. (Bigre, il s'en est perdu pas mal ! Nous avons là un rendement de 140/1000 = 14%. Pas énorme, mais pour un panneau solaire, c'est bien,  techniquement parlant, et l'éclairement solaire est gratuit.).
    Ces 140 W donc, c'est le maximum que le panneau peut produire, car on a bien fait attention à lui mettre la lumière en plein dessus. Cette puissance maximum obtenue dans les meilleures conditions possibles s'appelle la puissance-crête.

    Les panneaux font rarement 1m², leurs dimensions ne tombent jamais rond.
    Ex : 1,63 x 0,87 = 1,42 m².
    Ce panneau a un rendement de 14%, il produit 140 W par m², soit 1,42 x 140 = 198,8 Wc
    Une installation qui compte 15 de ces panneaux aura une puissance de 198,8 x 15 = 2982 Wc (2,982 kWc)
    Le soleil, lui sera très rarement en plein dessus, puisqu'il "se déplace" continuellement, qu'il se couvre, etc... La production sera donc toujours inférieure et très rarement égale à 2,982 kWh.

  4. La production prévisible
    Alors, comment savoir ce que va produire cette installation de 2,982 kWc au cours d'une année ?
    L'expérience montre qu'en moyenne, en France, tout se passe comme si l'installation produisait pendant 1000 heures à sa puissance maximum (puissance-crête). On peut donc s'attendre à ce qu'elle produise 2,982 x 1000 = 2892 kWh.
    C'est une moyenne :  elle produira un peu moins à Lille, un peu plus à Perpignan. Et elle produira moins si elle est mal orientée, sur une mauvaise pente, ombragée par moments...

    Voir le logiciel Calsol pour tester votre future production.
    Comparer avec la production d'installations détaillées dans votre région sur BDPV.
     

Posté par occitane à 19:27 - En résumé - Permalien [#]
Tags :